1. Les comportements à risque de la population dont les consommations d’alcool et de tabac sont élevées, dont les risques accidentels notamment sur la route ne sont plus maîtrisés, dont les erreurs nutritionnelles sont connues et l’activité physique réduite.
  2. Les facteurs socio culturels à l’origine d’une grande partie des inégalités de santé et notamment des décès prématurés.
  3. Les facteurs d’environnement : les conditions de travail, la qualité de l’habitat, le bruit, la pollution atmosphérique.
  4. La qualité insuffisante des soins médiaux.

Les survivants à 65 ans de la génération née en 1950, fort heureusement encore nombreux sont 595 000, soit 69% des 863 000 naissances survenues 65 ans auparavant (1).

Les survivants ont échappé à la mort en raison probablement de caractéristiques génétiques, de comportements et de modes de vie sains, enfin de conditions économiques, sociales et d’environnement adaptés au maintien de la vie.

Une grande partie de ces survivants 45% à 65 ans et 90% à 75 ans(2) est atteinte d’une puis rapidement de plusieurs maladies chroniques liées principalement aux facteurs déterminants précédemment énumérés qui ont entrainé la mort avant 65 ans de 31% de la population française née en 1950.

Le paradoxe d’une espérance de vie élevée

Les français âgés de plus de 65 ans au nombre de 11 941 859 bénéficient de soins médicaux dont l’efficacité permettra à ceux qui ne sont pas atteints d’une maladie chronique rapidement mortelle mais invalidante une longue espérance de vie dans un état de santé pas insatisfaisant car altéré par des douleurs et des troubles fonctionnels notamment articulaires.

Dans quelques années(3), vraisemblablement en 2020 des études épidémiologiques apporteront sur ce paradoxe des informations qui permettront de mieux le comprendre et de proposer des plans d’action pour réduire la mortalité prématurée des hommes avant 75 ans, des femmes avant 85 ans, âge moyen de la leur mortalité en Europe de l’Ouest et améliorer la qualité de vie de ceux qui atteindront puis dépasseront cet âge.

Références

1 INED Tables de mortalité du moment.

2CNAM Charges et produits pour l’année 2016 page 9 (disponible sur Ameli) http://www.ameli.fr/fileadmin/user_upload/documents/cnamts_rapport_charges_produits_2016. pdf

3 Buchow H “Morbidity Statistics Eurostat Action Plan” 2-.3 December 2013 Working group public health statistics.