Ces personnes sont plus souvent : obèses, hypertendues, diabétiques, atteintes d’un accident vasculaire cérébral, d’un cancer du sein ou colorectal.

Cette comorbidité liée à une prévalence élevée des comportements à risque (1) apparaît à un âge moins avancé que celui de la population générale est aussi plus grave et entraîne plus rapidement la mort (2).

Au total l’espérance de vie des malades atteints de dépression , d’anorexie mentale, de désordres bipolaires, de désordres mentaux liés à l’usage de substances psycho actives ont une espérance de vie réduite de 10 à 20 ans supérieure à celle induite par le tabagisme (8 à 10 ans) (3).

Inversement les maladies cardiaques ou les cancers accroissent le risque de dépression.

Références

1 Bartlem KM et al “Chronic disease health behaviours amongst people with a mental illness“ Aust N Z J Psychiatry 2015;49:731-744

2 OMS Banque mondiale “Rapport mondial sur le handicap 2012” page 67

3 Chesney E et al “Risks of all-cause and suicide mortality in mental disorders: a meta review” World psychiatry 2014; 13:153-160